Aller directement au contenu

Le tout premier programme informatique éco-certifié : Okular, le populaire lecteur de fichiers « PDF » de KDE

Le produit logiciel multi-plate-forme Libre et « Open-Source » est désormais officiellement reconnu pour sa conception durable .

Mercredi, 16 Mars 2022 | Joseph P. De Veaugh-Geiss


Copie d'écran de Okular
Icône d'Okular

Okular, le populaire lecteur multi-plate-forme de KDE, a été officiellement reconnu pour sa conception logicielle durable, comme en témoignent les récents critères d'attribution de l'éco-certification des logiciels. En février 2022, Okular s'est vu attribuer l'éco-label « Blue Angel », le label environnemental officiel attribué par le gouvernement allemand. Défini en 1978, « Blue Angel » est le premier label environnemental de niveau mondial. Okular est le premier produit logiciel à être certifié par ce label. Ce qui est encore important, Okular est le premier logiciel informatique ️écologiquement certifié parmi les 30 organisations du réseau global d'attribution d'éco-labels ! Ce réseau, dont « Blue Angel » est membre, représente plus de 50 pays.

KDE est une communauté mondiale d'ingénieurs logiciels, d'artistes, d'écrivains, de traducteurs et de créateurs, engagés dans le développement de logiciels libres. Grâce à la mission à long terme de KDE et la vision directrice de KDE. Ainsi, avec le talent et les capacités des membres de sa communauté, il n'est pas étonnant que KDE soit un pionnier parmi le groupe de personnes et d'organisations à mener une discussion sur les logiciels durables. Ce groupe comprend l'éco-label « Blue Angel » lui-même et les chercheurs le soutenant, des militants tels que la Free Software Foundation Europe, d'autres projets de logiciels libres et un nombre croissant d'autres personnes. Aujourd'hui, avec le tout premier produit logiciel éco-certifié, la communauté KDE célèbre ce succès avec la plus grande communauté des logiciels libres, ainsi qu'avec le département informatique du Campus Umwelt Birkenfeld, où les chercheurs ont mesuré la consommation de ressources et d'énergie d'Okular et d'autres logiciels KDE.

KDE a été fondé en 1996 et prend en charge la maintenance de nombreux produits logiciels libres et « Open-source », dont l'environnement de bureau Plasma, l'application de conception pour les peintres et les graphistes, Krita, la suite d'activités éducatives GCompris pour les enfants, Kdenlive, un logiciel d'édition vidéo professionnel, et, bien sûr, Okular, un logiciel essentiel permettant d'afficher toutes sortes de documents, y compris des fichiers « PDF », des bandes dessinées, des articles scientifiques et universitaires, ainsi que des dessins techniques. Okular vous permet également de vérifier les signatures numériques et de signer vous-même des documents. Il vous permet aussi d'inclure du texte d'annotation et des commentaires directement intégrés au document.

Les critères d'attribution de l'éco-label « Blue Angel » pour les logiciels, mettant l'accent sur la transparence en matière d'efficacité en ressources et en énergie, en durée de vie du matériel et en autonomie de l'utilisateur, constituent un excellent point de référence pour entamer un débat sur la durabilité et de faire avancer le développement dans ce domaine. Et donc, en 2021, KDE a lancé le projet KDE Eco, un projet ayant pour objectif de mettre KDE et le logiciel libre à l'avant-garde de la conception de logiciels durables. La durabilité n'est pas un objectif nouveau pour les logiciels libres et « Open source » (FOSS). Les quatre libertés ont toujours placé les logiciels libres à l'avant-garde de la conception de logiciels durables. Ce qui est nouveau, c'est que les valeurs des logiciels libres sont maintenant reconnues comme étant directement liées à la durabilité par des organisations telles que l'Agence allemande pour l'environnement (Umweltbundesamt), ayant développé les critères d'attribution.

L'éco-label « Blue Angel » est décerné à toute une série de produits et de services, des produits en papier jusqu'à des matériaux de construction en passant par les imprimantes. En 2020, l'Agence allemande pour l'environnement a étendu les critères d'attribution aux produits logiciels. C'était la première fois dans le monde des certifications environnementales que l'on associait la transparence et l'autonomie des utilisateurs à la durabilité. Pour obtenir l'éco-label, un produit logiciel doit démontrer qu'il répond à une liste d'exigences strictes considérées comme critiques pour l'environnement tout au long du cycle de vie du produit. Ces exigences comprennent la transparence de la consommation d'énergie lors de l'utilisation du logiciel - par exemple, dans le cas d'Okular, lors de la lecture ou de l'annotation d'un fichier « PDF » - et la possibilité d'exécuter l'application sur du matériel âgé d'au moins cinq ans. Les critères d'attribution de cet éco-label comprennent également une liste d'exigences en matière d'autonomie des utilisateurs, réduisant l'impact environnemental des logiciels.

Eco-label « Blauer Engel »

Tous ces critères reflètent parfaitement les valeurs de KDE et celles du mouvement plus large des logiciels libres (FOSS). Avec les logiciels libres et « Open-source », la transparence est garantie et le contrôle est fourni aux utilisateurs, au lieu d'être accaparé par les vendeurs ou les fournisseurs de services. Cela permet aux utilisateurs de décider ce qu'ils veulent du logiciel qu'ils utilisent et, trop souvent négligé, du matériel également. Par exemple, les utilisateurs peuvent réduire la consommation d'énergie de leurs programmes sans perte de fonctionnalités. En effet, ils peuvent installer uniquement ce dont ils ont besoin, ni plus ni moins, et éviter les options de publicité et d'extraction de données, qui exécuteraient des processus inutiles en arrière-plan et augmenteraient la consommation de ressources. Quant aux équipes de développement de logiciels libres, elles continuent généralement à prendre en charge des matériels que l'industrie s'empresserait de déclarer obsolètes, fournissant aux utilisateurs des logiciels à jour et sécurisés pour des périphériques qui, sinon, seraient traités comme des déchets électroniques et finiraient par polluer les décharges. En résumé, grâce aux libertés des utilisateurs et à la transparence garanties par une licence de logiciel libre, les utilisateurs et les communautés sont en mesure d'influencer les facteurs déterminant la consommation de ressources de leurs logiciels !

Diffusé sous la licence GPLv2+, Okular est un logiciel libre et « Open source ». Il remplissait déjà de nombreux critères d'autonomie des utilisateurs nécessaires pour obtenir le label « Blue Angel ». D'autres travaux ont été menés pour que Okular soit entièrement conforme à tous les critères de ce label et soit officiellement reconnu comme offrant une transparence en matière de consommation d'énergie et de ressources, prolongeant la durée de vie potentielle des périphériques et permettant l'autonomie des utilisateurs.

KDE et la communauté du logiciel libre tiennent à remercier chaleureusement toutes l'équipes de développement d'Okular pour avoir produit un logiciel respectueux de l'environnement pour nous tous !

Okular fonctionne sous Linux, Windows, Android et Plasma Mobile. Il est disponible en téléchargement (https://okular.kde.org/download/) pour toutes les distributions GNU / Linux sous la forme d'un paquet autonome à partir de Flathub et la boutique Snap, par le biais du dépôt « F-Droid » de publication de KDE pour Android, ainsi qu'à partir de la boutique Microsoft. En tant que logiciel libre, le code source est librement disponible à l'adresse suivante sur le dépôt « GitLab » d'Okular pour que toute personne puisse l'utiliser, l'étudier, le partager et l'améliorer.

Aujourd'hui, la durabilité doit être considérée de manière holistique : la liberté et l'ouverture des logiciels, l'autonomie et le contrôle de l'utilisateur sur sa vie numérique et la transparence dans la consommation des ressources de notre infrastructure numérique en font tous partie. Rejoignez-nous sur KDE Eco. Faisons en sorte que la durabilité numérique et les logiciels libres et « Open source » économes en ressources fassent partie de notre avenir. Ainsi, nous pouvons assumer nos responsabilités envers ce sujet et envers les générations actuelles et futures !


Article rédigé par sous licence CC-BY-4.0.